Le porte-conteneurs à l’origine de l’effondrement du pont de Baltimore sera retiré lundi

Washington, 19 mai 2024 (AFP) – Le porte-conteneurs à l’origine de l’effondrement du pont de Baltimore fin mars et qui était resté échoué, va être retiré lundi, un pas vers le déblocage de l’accès à ce port important aux Etats-Unis, ont annoncé les autorités durant le week-end.

Le gouverneur de l’Etat du Maryland, Wes Moore, s’est félicité dimanche sur NBC News des travaux, en espérant que le canal soit « rouvert », « d’ici à la fin du mois de mai ».

Le 26 mars dernier, le Dali, navire de 300 mètres battant pavillon singapourien, victime d’une avarie, s’était encastré dans le pont autoroutier Francis Scott Key, qui s’était effondré en quelques secondes comme un château de cartes.

Six ouvriers qui effectuaient des travaux de réparation sur le pont, tous des immigrés latino-américains, étaient morts. Depuis, le Dali bloque toujours en partie le chenal d’accès à cet important port pour le commerce sur la côté Est des Etats-Unis.

Les autorités responsables de l’opération de sauvetage ont déclaré que le Dali serait prêt à être renfloué à partir de midi (16H00 GMT) dimanche, avant d’être déplacé à marée haute lundi, une opération prévue à 5h24 du matin.

Des remorqueurs transporteront le Dali à une vitesse d’environ 1 mile par heure (1,6 kilomètre par heure) jusqu’à un terminal maritime proche, ce qui devrait prendre trois heures.

Le pont Francis Scott Key servait un axe autoroutier important pour le nord-est des Etats-Unis, reliant la capitale Washington et New York.

Quant au port de Baltimore, c’est une plaque tournante du commerce de véhicules neufs aux Etats-Unis, avec près de 850.000 voitures et camions qui y sont passés l’année dernière, soit plus que n’importe quel autre port américain.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE