Le renouvellement des trains grandes lignes validé par l’agence de financement de l’Etat

“Cette convention tripartite État (autorité organisatrice)-SNCF-AFITF mobilise les 510 millions d’euros annoncés par le gouvernement, apportés par l’AFITF pour financer les commandes qui seront passées par la SNCF”, annonce jeudi l’AFITF dans un communiqué.

Sur ces 510 millions d’euros, 350 millions iront directement au remplacement des rames. Alstom avait annoncé mercredi une commande de 34 nouvelles rames, pour un moment total de 350 millions d’euros. Le reste de l’enveloppe sera utilisé pour la construction de nouveaux centres de maintenance.

Il s’agit de la première tranche du renouvellement de l’ensemble du matériel roulant des trains d’équilibre du territoire annoncé le 9 juillet par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Jeudi, le conseil d’administration de l’AFITF a, au total, “autorisé l’engagement de plus de 686 millions d’euros”, ajoute le communiqué.

Les autres financements iront à la construction d’une nouvelle autoroute ferroviaire nord-sud via l’ouest de la France, et au prolongement au nord de l’autoroute ferroviaire existante, qui relie Calais au Boulou.

Mais aussi à la poursuite d’études préalables pour l’aménagement d’une liaison à grand gabarit sur la Seine entre Bray-sur-Seine (Seine-et-Marne) et Nogent-sur-Seine (Aube), à la reconfiguration technique du projet de canal Seine-Nord Europe, et à la mise en oeuvre de cinq projets de transports collectifs urbains en site propre, dans les agglomérations de Montpellier, Montbéliard, Lorient, Brive et à La Réunion.

jul/dlm/az

ALSTOM