Le tireur de Washington errait à la recherche de “gens à abattre”

Aaron Alexis, dont les troubles comportementaux et psychiatriques ont émergé après la tuerie, “semblait se déplacer sans direction, ni objectif particuliers”, selon les enregistrements vidéo visionnés pour les besoins de l’enquête, a déclaré le tout nouveau patron de la police fédérale lors d’une rencontre avec plusieurs médias dont l’AFP.

M. Comey a fait le premier récit détaillé de la fusillade, trois jours après les faits, au regard des premiers éléments de l’enquête, précisant que le FBI cherchait d’abord “à mieux comprendre la vie du tireur et ses motivations”.

Il a en particulier expliqué qu’Aaron Alexis, 34 ans, était entré, vers 08H00 (12H00 GMT) lundi matin, dans le bâtiment 197 de l’US Navy “en portant un sac, était monté au 4e étage du bâtiment, s’était rendu aux toilettes et en était ressorti sans le sac, mais avec un fusil Remington 870”.

Il “est sorti des toilettes, quelques minutes après 08H00, et a commencé à tirer presque immédiatement”, a-t-il rapporté. “Il me semble qu’il errait comme quelqu’un qui chasse des gens pour les abattre. Il a tiré sur plusieurs personnes au 4e étage, au 3e étage puis il est descendu au rez-de-chaussée et a abattu un gardien, lui a pris son arme, un pistolet semi-automatique Beretta, et a continué à aller et venir dans le bâtiment”.