Le trafic des ports du Havre, Rouen et Paris a régressé en 2023

Paris, 29 jan 2024 (AFP) – Le trafic des ports du Havre, de Rouen et de Paris a diminué de 4,5% en 2023 par rapport à l’année précédente, en raison notamment du ralentissement du commerce mondial, a indiqué lundi l’établissement public Haropa Port, qui les regroupe.

“On a quand même tiré notre épingle du jeu sur le plan financier” avec un chiffre d’affaire de 416 millions d’euros, en hausse de 9,8%, a salué le PDG Stéphane Raison.

Le premier port céréalier d’Europe de l’ouest a vu son activité de vrac solide se contracter de 11%, en raison d’une récolte moins bonne en 2023.

Le vrac liquide s’est lui bien comporté puisque les volumes ayant transité par les ports de l’établissement public ont augmenté de 5%, “malgré une baisse de la consommation de produits pétroliers en France”, selon le communiqué d’Haropa.

La mise en service au Havre en septembre dernier d’une “unité flottante de stockage et de regazéification du GNL” y a grandement contribué.

En revanche, le flux de conteneurs a chuté de 15%, avec 2,6 millions d’équivalent vingt pieds (EVP, mesure de référence du secteur) débarqués contre 3,1 millions en 2022.

“Ce recul s’inscrit dans une baisse globale des volumes conteneurisés manutentionnés par les ports du Range Nord” européen, situés en Manche et mer du Nord, explique Haropa.

“Nous sommes dans une année de résistance par rapport à 2022”, a relativisé M. Raison, comparant le recul de son activité aux autres grands ports du Nord-Ouest de l’Europe (entre -6% et -12%).

Le trafic fluvial sur la Seine a lui aussi reculé de 5%, avec 20,9 millions de tonnes transportées. La part modale du fluvial a malgré tout gagné un point, pour dépasser les 10%.

La part modale du ferroviaire reste elle particulièrement faible par rapport aux installations portuaires des autres pays européens, avec moins de 5%.

Le port de Gennevilliers (Hauts-de-Seine), le plus important sur la Seine en région parisienne, a vu le volume de conteneurs transitant par ses installations augmenter de 1% à 130.895 EVP, un record.

Haropa Port prévoit le développement de son activité fluviale en 2024 avec le démarrage des travaux du port de Seine-Métropole Ouest (PSMO) à Achères (Yvelines). Il est “destiné à accueillir les activités du bâtiment et des travaux publics”.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE