Le trafic d’espèces sauvages pèse entre 69 et 199 milliards de dollars par an (rapport ONU)

Paris, 8 juil 2022 (AFP) – Le trafic des espèces sauvages, considéré comme le troisième au monde après le trafic d’êtres humains et de drogues, pèse entre 69 et 199 milliards de dollars annuels et peut menacer la survie de certaines espèces, selon un rapport de l’ONU publié vendredi.

Ce trafic illégal touche particulièrement les essences de bois et les poissons sauvages, indiquent les experts biodiversité de l’ONU, l’IPBES, dans ce rapport qui éclaire la dépendance de l’humanité à la vie sauvage. Cette exploitation illégale a souvent pour conséquence des niveaux de prélèvement “qui excèdent les limites biologiques de la durabilité” de ces espèces, avertit l’IPBES.