Les essais de l’hydrolienne d’Alstom se passent bien

“Après une montée en cadence progressive depuis son immersion en janvier 2013 dans les eaux du centre européen des énergies marines (EMEC) au large des îles Orcades (Ecosse), l’hydrolienne d’Alstom a atteint sa pleine puissance de 1 mégawatt, et généré plus de 10 mégawattheures (MWh) d’électricité sur le réseau en conditions d’exploitation réelles”, fait savoir le géant industriel français dans un communiqué.

Le grand atout de cette hydrolienne (turbine sous-marine, qui exploite les courants marins pour produire de l’électricité) est qu’elle peut flotter: cela permet de la mettre en place et de la récupérer sans recourir à un navire spécialisé ou à des plongeurs, ce qui devrait donc réduire les coûts de maintenance.

Elle a été développée par la PME britannique Tidal Generation Limited, rachetée en janvier par Alstom.

fpo/elm/ggy

ALSTOM