Les Philippines donnent leur nom à une partie de la mer de Chine méridionale

Le président philippin Benigno Aquino a fait savoir qu’il comptait faire reconnaître cette désignation par les Nations unies et qu’elle ferait désormais partie de la nomenclature politique et géographique de son pays.

“Il s’agit d’identifier les zones que nous revendiquons”, a déclaré le chef d’Etat à la presse.

“Les zones maritimes de la côte ouest de l’archipel philippin sont nommées mer des Philippines occidentale”, indique une directive officielle. “Ces zones incluent la mer de Luzon ainsi que les eaux entourant, traversant ou voisinant avec le groupe d’îles Kalayaan, et Bajo De Masinloc, également connus sous le nom de récif de Scarborough”, précise le texte.

Les îles Kalayaan désignent la zone des Spratleys revendiquée par Manille.

Riche en ressources halieutiques et en hydrocarbures, la mer de Chine méridionale, qui s’étend sur 3 millions de km2, est bordée au nord par la Chine et Taïwan, à l’est par les Philippines, au sud par Bornéo et à l’ouest par le Vietnam.

La Chine revendique la totalité de la mer et de ses archipels, les Spratleys et les Paracels, situés sur les grandes voies maritimes empruntées par les cargos, entre l’Asie du Sud-Est et l’Europe ou le Moyen-Orient.

Les Philippines et la Chine se disputent en particulier les archipels des Spratleys et des Paracels.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE