L’Iran dévoile une division navale de drones lors de la visite de Biden au Moyen-Orient

Téhéran, 15 juil 2022 (AFP) – La marine iranienne a dévoilé vendredi sa première division navale composée de navires et de sous-marins capables de transporter des drones, alors que le président américain Joe Biden effectue sa première tournée au Moyen-Orient.

L’Iran est accusé par les Etats-Unis et Israël, ses ennemis jurés, d’utiliser des drones et des missiles pour attaquer les forces américaines et les navires liés à Israël dans le Golfe, afin de déstabiliser la région.

“La première division navale de porte-drones de la marine iranienne, composée de navires et de sous-marins capables de transporter tous types de drones de combat, de détection et de destruction, a été dévoilée”, a annoncé la télévision d’Etat.

“Toutes sortes de drones avancés et produits par l’armée et le ministère de la Défense ont survolé les eaux de l’océan Indien pour démontrer leurs capacités”, a ajouté la même source, en montrant des images de drones décollant d’un navire militaire.

Cette annonce intervient alors que le président Biden a entamé sa première visite en Israël, pays avec lequel Washington a signé jeudi un partenariat stratégique face à Téhéran.

M. Biden a aussi assisté à une présentation par Israël sur les capacités de défense anti-missile du pays, dont un nouveau dispositif de riposte laser contre les drones, le “Iron Beam”.

“Compte tenu de l’attitude agressive du système de domination (des Etats-Unis et ses alliés, NDLR), il est nécessaire d’augmenter notre capacité de défense de jour en jour”, a indiqué à la télévision le commandant de l’armée iranienne, Abdolrahim Moussavi, lors du dévoilement de la nouvelle division navale.

“Si les ennemis commettent une erreur, (ces drones) leur feront face”, a averti M. Moussavi.

En octobre 2021, Washington a imposé des sanctions visant le programme de drones de l’Iran accusé de fournir ces armes à ses alliés au Moyen-Orient, comme le Hezbollah libanais, les Houthis au Yémen et le mouvement palestinien Hamas à Gaza.

Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, a affirmé lundi que l’Iran va livrer “des centaines de drones” à la Russie, qui piétine face à la résistance de l’armée ukrainienne dans l’est du pays.

Mais Téhéran a réagi mardi affirmant qu'”aucun développement particulier” n’était intervenu dans la coopération technologique entre la Russie et l’Iran.

L’Iran a commencé à développer des programmes de drones dans les années 1980 lors de la guerre Iran-Irak (1980-1988).