Manifestation devant l’Ile Longue pour réclamer un désarmement nucléaire

Les manifestants répondaient à l’appel de plusieurs organisations, dont le Mouvement de la Paix et Sortir du Nucléaire.

A l’issue d’un Festival contre les armes nucléaires organisé dimanche sur le port du Fret, à quelques centaines de mètres de la base militaire, un cortège a défilé jusqu’aux portes de l’ile Longue.

La marche était ouverte par la réplique du nouveau missile M51 qui a explosé en vol le 5 mai lors d’un tir d’essai à 25 kilomètres des côtes du Finistère.

Les participants à cette manifestation ont demandé qu’à l’ONU, en 2015, la Conférence d’examen du traité de non-prolifération des armes nucléaires adopte la convention d’élimination des armes nucléaires soutenue par 175 pays.

Parmi les thèmes abordés lors de ce rassemblement: l’emploi, la bombe et la Bretagne. “Même s’il y a désarmement nucléaire, il y aura besoin de tous les salariés qui travaillent à l’Ile-Longue car ce sont des processus longs qui nécessitent des compétences”, a indiqué à l’AFP Roland Nivet, porte-parole du Mouvement de la Paix en Bretagne.

“Dès à présent, les politiques en Europe doivent prévoir et anticiper les conséquences d’un désarmement qui sera inéluctable”, a-t-il ajouté.

La base de l’Ile-Longue abrite les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE). Les SNLE sont entretenus, entre deux patrouilles, dans cette base où sont également assemblés les missiles intercontinentaux, pouvant emporter chacun six têtes nucléaires, qui arment ces sous-marins.