Manille accuse Pékin après un nouvel incident en mer de Chine méridionale

Manille, 23 mars 2024 (AFP) – Les Philippines ont accusé les garde-côtes chinois d’avoir tiré au canon à eau sur un navire de ravitaillement philippin samedi matin au large d’un récif contesté en mer de Chine méridionale.

Selon l’armée philippine, l’attaque s’est produite au large de l’atoll Second Thomas, où des navires chinois ont déjà fait usage de canons à eau et sont entrés en collision avec des navires philippins lors de confrontations similaires ces derniers mois.

L’armée a diffusé des vidéos montrant un navire blanc aspergeant à plusieurs reprises un autre navire naviguant à ses côtés à l’aide d’un canon à eau.

Elle a également diffusé une autre vidéo montrant un navire blanc portant l’inscription « China Coast Guard » (CCG) coupant la route à un navire gris qu’elle a identifié comme étant le bateau de ravitaillement philippin Unaizah May 4.

Selon l’armée philippine, ces vidéos ont été prises samedi matin alors que l’Unaizah May 4 se dirigeait vers l’atoll Ayungin, du nom philippin de cet affleurement occupé par une petite unité de soldats philippins et également revendiqué par Pékin.

« Le bateau de ravitaillement UM4 a subi d’importants dommages vers 08h52 en raison des tirs continus de canons à eau des navires des CCG », a déclaré l’armée dans un communiqué, sans décrire la nature des dommages ni préciser s’il y a eu des victimes.

Les garde-côtes chinois ont déclaré dans un communiqué avoir pris « des mesures conformes à la loi contre les navires philippins pénétrant dans les eaux adjacentes au récif de Ren’ai », le nom chinois de l’atoll, sans donner plus de détails.

La Chine revendique la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, dont plusieurs riverains ont des revendications concurrentes, et ignore une décision de justice internationale statuant que ses revendications ne reposent sur aucune base juridique.

L’incident de samedi s’est produit deux jours après une autre confrontation près de l’atoll de Scarborough – autre affleurement contesté – entre garde-côtes chinois et scientifiques philippins.

L’Unaizah May 4, qui avait déjà été endommagé lors d’un précédent accrochage au début du mois au large de l’atoll Second Thomas, est retourné dans la zone escorté par deux navires des gardes-côtes philippins et deux navires de la marine philippine, selon un communiqué de l’armée philippine.

Les soldats philippins stationnés sur l’atoll vivent à bord d’un navire de guerre désaffecté, le BRP Sierra Madre, et ont besoin d’être fréquemment ravitaillés.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE