Marée noire au Chili: un tiers des eaux souillées a été récupéré

Le pétrole s’est répandu dans une zone réputée pour ses eaux parmi les plus pures de la planète et pour son riche écosystème marin, “une terrible nouvelle pour la Patagonie”, a déploré le directeur pour le Chili de Greenpeace, Matias Asun.

“C’est sans aucun doute une catastrophe environnementale, comme chaque déversement de produit chimique”, a déclaré le militant.

L’accident s’est produit samedi lors d’opérations de la compagnie CAP, l’un des principaux groupes miniers et sidérurgiques du pays, sur le terminal de l’île de Guarello, à 250 kilomètres de Puerto Natales, dans l’extrême sud du Chili.

La marée noire a affecté “une zone du littoral” où “des vents violents, de plus de 100 km/h, ont contribué à la rétention (du pétrole, ndlr) dans le secteur sud de la baie”, a rapporté la marine militaire chilienne dans un communiqué.

Les premières heures de l’opération de nettoyage ont permis de “récupérer environ 15.000 litres d’eau de mer souillée”, ajoute la Marine.

Un patrouilleur a rejoint l’opération dimanche soir, et le matériel spécialisé dont il est équipé sera déployé lundi matin. Par ailleurs, un autre bâtiment doté de matériel et avec des biologistes à bord – affrété par la société à l’origine du déversement – renforcera lundi les unités déjà déployées par la marine.

Un procureur va entamer les premières constatations pour “déterminer la cause de la marée noire, qui s’est produite depuis la terre jusqu’à la côte”, selon la marine.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE