Mer de Chine: Manille accuse à nouveau Pékin de bloquer un bateau

Manille, 25 fév 2024 (AFP) – Les Philippines ont accusé dimanche les garde-côtes chinois d’avoir tenté de bloquer un navire du gouvernement philippin approvisionnant des pêcheurs, deuxième incident de ce type près d’un atoll en mer de Chine méridionale en deux semaines.

Ces incidents se sont produits près de l’atoll de Scarborough, contrôlé par la Chine, mais sur lequel Manille et Pékin revendiquent la souveraineté.

Le bateau philippin, le BRP Datu Sanday, approvisionnait en carburant les pêcheurs près de l’atoll lorsqu’il a été harcelé par un navire des garde-côtes chinois et trois autres navires chinois le 22 février, ont indiqué les garde-côtes philippins.

Trois des quatre navires chinois se sont approchés à moins de 100 mètres de la proue du Datu Sanday, ont-ils indiqué dans un rapport sur l’incident, mentionnant aussi un brouillage des transpondeurs du navire et d’autres « manoeuvres dangereuses ».

« Malgré ces manoeuvres, le capitaine du BRP Datu Sanday a fait preuve d’excellentes compétences maritimes et a réussi à échapper aux tentatives de blocage », a déclaré Jay Tarriela, porte-parole des garde-côtes philippins pour les questions liées à la mer de Chine méridionale.

Une semaine plus tôt, les garde-côtes philippins avaient indiqué que ce bateau avait eu une altercation similaire dans la zone.

L’atoll de Scarborough – un groupe de récifs et de rochers – est un foyer de tension entre les deux pays depuis que la Chine en a pris le contrôle en 2012.

Depuis lors, Pékin a déployé des patrouilleurs qui, selon Manille, harcèlent les navires philippins et empêchent les pêcheurs philippins d’entrer dans son lagon riche en poissons.

Sur les réseaux sociaux, le journal chinois Global Times a écrit samedi que les garde-côtes chinois avaient repoussé le Datu Sanday « lorsque le navire a pénétré illégalement dans les eaux adjacentes à l’île chinoise de Huangyan », utilisant le nom chinois de l’atoll.

L’atoll de Scarborough se trouve à 240 kilomètres à l’ouest de la principale île des Philippines, Luzon, et à près de 900 kilomètres du point le plus proche de Chine continentale, Hainan.

La Chine revendique la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale.

L’année dernière, des affrontements entre la Chine et les Philippines autour de récifs revendiqués par les deux pays se sont traduits par des collisions et des navires chinois tirant au canon à eau sur des bateaux philippins.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE