Mer de Chine méridionale: Manille défendra ce qui lui « appartient » (Marcos)

Manille, 18 mai 2024 (AFP) – Les Philippines « défendront vigoureusement ce qui (leur) appartient », a promis samedi le président Ferdinand Marcos, alors que le conflit maritime entre Pékin et Manille en mer de Chine méridionale s’intensifie.

Le président philippin a a affirmé, lors d’un discours à l’occasion d’une cérémonie de promotion à l’Académie militaire philippine, que son pays essuyait « un mépris flagrant des principes internationalement acceptés ».

M. Marcos a enjoint les nouveaux officiers d' »assurer la sécurité de nos citoyens dans leurs foyers, la sécurité de notre territoire, nos défenses » contre notamment « les intrus qui ont manqué de respect à notre intégrité territoriale », dans un discours qui n’a pas mentionné explicitement la Chine.

Les accrochages entre bateaux des deux pays sont fréquents en mer de Chine méridionale.

Pékin revendique la quasi-totalité de ce secteur maritime stratégique, balayant les revendications des Philippines et d’autres pays, et ignorant une décision internationale selon laquelle son affirmation n’a pas de fondement juridique.

Le dernier incident en date s’est produit le 30 avril, près du récif de Scarborough Shoal, situé à 240 kilomètres à l’ouest des côtes philippines et à 900 kilomètres au sud-est de l’île chinoise de Hainan.

Les Philippines avaient accusé des garde-côtes chinois d’avoir tiré au canon à eau sur deux de leurs navires et de bloquer l’accès au récif disputé, Pékin confirmant pour sa part avoir « repoussé » ces bateaux

Un convoi de navires philippins, transportant du carburant et de la nourriture destiné à des pêcheurs, a renoncé jeudi à naviguer à proximité du récif, ont annoncé jeudi les organisateurs, dix jours après le déroulement d’un exercice militaire américano-philippin contre une « invasion » en mer de Chine.

M. Marcos a déclaré que la conduite des Philippines serait « toujours guidée par la loi et par notre responsabilité en tant que membre respectueux des règles de la communauté des nations ».

Il a également déclaré que Manille ne répondrait pas par la pareille à l’utilisation de canons à eau contre ses navires.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE