Mesures de protection pour les requins-baleines dans le Pacifique

Les plus petits Etats du Pacifique, réunis au sein de l’Accord de Nauru, ont été à la pointe du combat contre la capture des requins-baleines par les thoniers.

La décision prise mercredi – qui engage de grandes nations pêcheuses de thon comme les Etats-Unis, la Chine et le Japon – exige des navires thoniers qu’ils arrêtent de jeter leurs filets autour des requins-baleines, près desquels se trouvent habituellement des bancs de thons, a indiqué la représentante du Palaos auprès de la commission, Mme Nanette Malsol.

En effet, des poissons plus petits sont souvent à proximité du poisson géant, dont l’espèce est menacée, et les pêcheurs se repèrent sur les requins-baleine pour jeter leurs filets, ce qui mène à leur capture et à leur mort, a expliqué un défenseur de l’environnement, Angelo Villagomez.

Les pêcheurs des Etats parties à l’accord conclu à Manille devront relâcher tout requin-baleine pris dans des filets et devront signaler tout incident relatif à cette espèce menacée, a ajouté Mme Malsol.

La mort d’une cinquantaine de requins-baleines pris dans des filets a été comptabilisée en 2010, et 19 en 2011, selon M. Villagomez, pour qui le nombre de ces poissons tués ainsi est probablement bien supérieur.

Les requins-baleines mesurent couramment jusqu’à une douzaine de mètres. Ils sont inoffensifs et s’alimentent de plancton, de krill, d’algues ou de poissons mesurant moins de 10 centimètres.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE