Mexique: débat sur la « militarisation » sur fond de fuite de documents secrets

Mexico, 13 oct 2022 (AFP) – Un débat fait rage au Mexique au sujet de la « militarisation » du pays après la divulgation de documents militaires secrets par un réseau de hackers dans plusieurs pays d’Amérique latine.

En s’appuyant sur une fuite massive de documents organisée par le réseau de hackers Guacamaya, les médias mexicains ont publié des révélations sur le rôle et l’influence de l’armée sous la présidence du président de gauche Andres Manuel Lopez Obrador.

Les fuites ont notamment montré « un suivi des activités d’organisations de la société civile, y compris Amnesty International, par les armées du Mexique et du Pérou », a dénoncé début octobre Amnesty International dans un communiqué.

Des informations confidentielles sur la santé du président Lopez Obrador, 68 ans, figurent aussi parmi les données volées. Elles révèlent qu’il a été soigné en janvier dans un hôpital militaire de Mexico pour un problème cardiaque.

Les députés ont demandé mercredi la comparution du secrétaire (ministre) de la Défense, Luis Cresencio Sandoval, pour s’expliquer sur cette affaire. Il a refusé, invitant les députés à venir le voir dans son bureau mardi prochain.

Dans ce contexte tendu, les députés ont approuvé dans la nuit de mercredi à jeudi une loi prolongeant jusqu’en 2028 la présence de l’armée dans des opérations de sécurité publique.

La réforme, adoptée par 339 voix contre 154, a été défendue par le parti Morena du président Lopez Obrador, soutenu par l’ancien parti au pouvoir du PRI.

Depuis une précédente réforme qui a permis en septembre le passage de la Garde nationale sous le commandement du ministère de la Défense, une décision critiquée par les Nations unies, l’opposition dénonce une « militarisation » du Mexique.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.