Mort de Navalny: Berlin convoque l’ambassadeur russe

Berlin, 19 fév 2024 (AFP) – Le ministère des Affaires étrangères allemand a convoqué l’ambassadeur russe en Allemagne suite à la mort en prison en Russie de l’opposant Alexeï Navalny, a déclaré lundi une porte-parole du gouvernement.

« Les poursuites à motivation politique contre Alexeï Navalny et de nombreux autres critiques du gouvernement russe ainsi que les conditions de détention inhumaines montrent avec quelle brutalité le système judiciaire russe agit contre ceux qui pensent différemment et quels moyens le président Poutine utilise pour réprimer la liberté d’expression en Russie », a indiqué cette porte-parole lors d’une conférence de presse régulière.

« Nous condamnons cela dans les termes les plus forts possibles et appelons expressément à la libération de tous les prisonniers politiques en Russie, notamment depuis la guerre d’agression de la Russie contre l’Ukraine », a-t-elle ajouté.

Le gouvernement britannique a pour sa part convoqué les diplomates de l’ambassade de Russie dès vendredi soir pour leur faire savoir que les autorités russes sont tenues « pleinement responsables » de la mort de l’opposant numéro un au Kremlin.

La mort de M. Navalny, 47 ans, dans une prison reculée de l’Arctique où il purgeait une peine de 19 ans, a été annoncée vendredi. Il est décédé après trois années de détention et un empoisonnement dont il accusait le Kremlin.

Les Occidentaux ont unanimement pointé du doigt les autorités russes, qu’ils tiennent pour responsables de ce décès qui prive une opposition déjà exsangue de sa figure de proue, à un mois de la présidentielle qui doit encore une fois cimenter le pouvoir de Vladimir Poutine après des années de répression de toute contestation.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE