Mort de Navalny: Pékin ne commente pas une « affaire interne à la Russie »

Pékin, 17 fév 2024 (AFP) – Le ministère chinois des Affaires étrangères n’a pas souhaité commenter samedi la mort en prison de l’opposant numéro un au Kremlin, Alexeï Navalny, décrite comme « une affaire interne à la Russie ».

« C’est une affaire interne à la Russie. Je ne la commenterai pas », a affirmé un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, en réponse à une question d’un journaliste de l’AFP.

M. Navalny, opposant numéro un au Kremlin, est décédé vendredi dans une colonie pénitentiaire de l’Arctique, ont annoncé les autorités russes, à un mois d’une élection qui devrait prolonger l’emprise du président Vladimir Poutine sur le pays.

Sa mort à 47 ans, après trois ans de détention et un empoisonnement qu’il avait imputé au Kremlin, prive l’opposition russe de sa figure de proue à un moment où la répression est intense et où Moscou mène la guerre en Ukraine.

Pékin et Moscou sont des alliés fidèles et ont renforcé leurs relations alors même que les pays occidentaux tournaient le dos à la Russie à la suite de son invasion militaire de l’Ukraine voisine.

Les deux parties font également grand cas des relations personnelles entre leurs dirigeants, et le président chinois Xi Jinping a qualifié M. Poutine de « bon ami ».

Les dissidents et les dirigeants occidentaux ont imputé au président russe la responsabilité de la mort d’Alexeï Navalny, qui purgeait une peine de 19 ans de détention.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE