Morts dans un sous-marin russe: Poutine réclame une enquête après une “grande perte”

“C’est une grande perte pour la marine, et pour l’armée dans son ensemble”, a déclaré M. Poutine au ministre de la Défense Sergueï Choïgou lors d’une séquence télévisée, lui ordonnant de “trouver les raisons de cette tragédie”.

L’armée n’a donné que très peu de détails sur l’accident survenu lundi dans un mystérieux submersible destiné, selon la version officielle, à l’étude des environnements marins et du fond des océans.

Le nom et le type du submersible n’ont pas été fournis, mais des médias russes ont affirmé qu’il s’agissait d’un engin secret conçu pour la recherche et les opérations spéciales en grandes profondeurs, connu sous le code AS-12.

Vladimir Poutine n’a pas cité le nom du submersible mais a confirmé qu’il s’agissait d’un appareil inhabituel.

“Ce n’est pas un vaisseau ordinaire, comme nous le savons il s’agit d’un vaisseau de recherche scientifique, avec un équipage très professionnel”, a-t-il dit, précisant que sept capitaines de premier rang – le grade le plus élevé des officiers de la marine russe – figuraient parmi les 14 victimes.

“Je présente mes plus sincères condoléances aux familles des victimes”, a encore déclaré le président russe, ordonnant au ministre de la Défense de se rendre à Severomorsk, le port de l’Arctique où le submersible a été ramené, “pour entendre personnellement les rapports et diriger une commission pour établir les causes de cette tragédie”.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE