Pont effondré à Baltimore : le porte-conteneurs a subi deux pannes électriques avant l’impact

Washington, 14 mai 2024 (AFP) – Le porte-conteneurs à l’origine de l’effondrement du pont de Baltimore fin mars a subi deux pannes électriques juste avant l’impact, ont déclaré les autorités américaines dans un rapport préliminaire publié mardi. Le Dali battant pavillon singapourien a également connu la veille deux pannes électriques au cours d’opérations de maintenance menées dans le port de Baltimore, selon l’enquête de l’agence américaine de sécurité des transports (NTSB).

« La NTSB enquête toujours sur la configuration électrique après la première avarie dans le port et ses conséquences éventuelles sur les événements survenus au moment de l’accident », dit le rapport.

L’équipage du porte-conteneurs, qui quittait le port de Baltimore, sur la côte est des Etats-Unis, à destination du Sri Lanka, avait réussi à lancer un appel à l’aide aux autorités juste avant le drame, ce qui leur a permis de couper une partie du trafic routier sur l’ouvrage.

D’après le rapport, l’équipage avait été soumis à de multiples tests de dépistage de drogues et d’alcool avant et après la catastrophe, et tous se sont révélés négatifs.

Le 26 mars, le pont Francis Scott Key s’était effondré en quelques secondes comme un château de cartes après avoir été percuté par le Dali.

Six ouvriers qui effectuaient des travaux de réparation sur le pont, tous des immigrés latino-américains, sont morts. Le dernier corps n’a été retrouvé que la semaine passée.

Les autorités ont détruit à l’explosif lundi un morceau de l’ouvrage afin de dégager le porte-conteneurs encastré.

Le pont était un axe autoroutier important pour le nord-est des Etats-Unis, reliant la capitale Washington et New York. Le transport maritime dans l’un des ports les plus actifs du pays avait été bloqué.

« Nous allons remuer ciel et terre pour reconstruire ce pont aussi rapidement que possible », avait déclaré Joe Biden lors d’une visite sur place début avril.

En attendant, un couloir temporaire de navigation a été ouvert, notamment pour permettre le passage de navires effectuant les opérations de déblaiement.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE