Saumon: foire d’empoigne autour du norvégien Cermaq

Les fonds d’investissement scandinave Altor et américain Bain Capital proposent 6,2 milliards de couronnes pour Ewos, une offre qualifiée d'”intéressante” par Cermaq et qui pourrait compliquer les projets de Marine Harvest.

“Leur offre (…) est jugée suffisamment intéressante pour que Cermaq entame un processus en vue de conclure un accord final”, a indiqué le groupe dans un communiqué boursier.

Cermaq tente actuellement d’échapper à une offre inamicale de Marine Harvest, qui propose 107 couronnes par action, un montant jugé insuffisant par la direction du groupe et par l’Etat norvégien qui détient 43,5% du capital.

En début de matinée, l’action Cermaq se traitait à un cours sensiblement plus élevé à la Bourse d’Oslo, à 111 couronnes.

Pour échapper à son compatriote, Cermaq s’est mis en quête de chevaliers blancs susceptibles d’acquérir tout ou partie du groupe.

“Cermaq considère cette offre (de Bain Capital et Altor, ndlr) comme significativement plus élevée que la valeur implicite d’Ewos dans le cours historique de l’action Cermaq de même que celle représentée par l’offre de Marine Harvest”, a-t-il précisé.

Propriété du magnat d’origine norvégienne John Fredriksen, 87e fortune mondiale selon Forbes et qui a pris la nationalité chypriote pour des raisons fiscales, Marine Harvest est le principal producteur de saumon au monde.

Le 4 juin, des sources syndicales avaient annoncé qu’il avait l’intention de fermer deux sites en Bretagne au premier semestre 2014, provoquant la suppression de plus de 450 postes.