Séisme de magnitude 7,1 au Vanuatu : l’alerte tsunami levée

Sydney, 7 déc 2023 (AFP) – Un séisme de magnitude 7,1 a frappé jeudi le sud de l’archipel du Vanuatu, dans l’océan Pacifique, mais le risque de tsunami est écarté et aucun dégat immédiat n’a été signalé.

Le séisme s’est produit en mer à 12H56 GMT à une profondeur de 48 km, à quelque 123 km au sud de la ville d’Isangel, à 338 km de la capitale Port Vila, selon l’Institut d’études géologiques des États-Unis (USGS).

“Il n’y a plus d’alerte tsunami pour ce tremblement de terre”, a déclaré le Centre d’alerte aux tsunamis du Pacifique, après avoir réévalué ses déclarations initiales.

Le Département de météorologie et de géorisques de Vanuatu avait prévenu les habitants de la province de Tafea (sud), de prendre des “mesures de précaution”, notamment en quittant la côte pour s’installer sur des terrains plus élevés.

Initialement, l’USGS avait fait état d’une magnitude de 7,3 et d’une profondeur de 35 km.

Les tremblements de terre sont fréquents au Vanuatu, un archipel de basse altitude de 320.000 habitants qui chevauche la ceinture de feu sismique du Pacifique, un arc d’activité tectonique intense qui s’étend de l’Asie du Sud-Est au Bassin Pacifique.

Un séisme de magnitude 6,7 avait frappé le nord du Vanuatu en novembre, les autorités ayant averti que de “petites vagues de tsunami” avaient été repérées par les équipements de surveillance des océans.

Vanuatu est classé parmi les pays les plus vulnérables aux catastrophes naturelles telles que les tremblements de terre, les dégâts causés par les tempêtes, les inondations et les tsunamis, selon le Rapport annuel sur les risques mondiaux.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE