Somalie: un pirate tué dans un échange de tirs avec un navire de l’Otan

« Ce matin, la frégate Rotterdam, bâtiment amiral de la mission anti-piraterie de l’Otan +Ocean Shield+, a été prise sous le feu nourri d’un groupe de pirates présumés », indique le communiqué.

L’Otan a précisé qu’une équipe d’abordage du Rotterdam s’approchait d’un boutre suspect quand il a été la cible de tirs venus de la côte et du boutre lui-même.

Selon l’Alliance, « le Rotterdam a répliqué en application des règles d’engagement, le boutre a pris feu et des membres d’équipage ont été vus en train de se jeter à l’eau ». « Un membre de l’équipage du boutre a été tué et 25 personnes ont été secourues par le Rotterdam », a ajouté l’Otan.

La communauté internationale a mis en place au moins trois forces pour lutter contre la piraterie au large des côtes somaliennes: la force Atalante de l’Union européenne, la force de l’Otan Ocean Shield et Combined Task Force 151, la structure mise en place par d’autres pays, notamment asiatiques.

Elles maintiennent des navires de guerre au large des côtes somaliennes, la zone maritime où se concentre la grande majorité des actes de piraterie depuis une dizaine d’années.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.