Un bateau de pêche sud-coréen arraisonné dans les TAAF pour pêche illégale

Interrogée par l’AFP, la préfecture de la Réunion a confirmé cet arraisonnement opéré le 13 février, par une frégate de la Marine nationale, le Nivôse.

Le palangrier battant pavillon sud-coréen a été intercepté dans la ZEE (zone économique exclusive) un domaine maritime de plusieurs milliers de kilomètres-carrés, au sud de la Réunion. Les droits et quotas de pêche, notamment à la légine (poisson des mers australes), propres à la ZEE, sont régis par la France.

L’interception du bateau s’est déroulée sans heurt et le palangrier, désormais sous escorte du Nivôse, fait route vers la Réunion, où il est attendu mercredi matin. La pêche illégale dans les eaux de la ZEE donne systématiquement lieu à des poursuites pénales.

Selon cette même source maritime, c’est la première fois qu’un bateau de pêche sud-coréen est arraisonné dans cette zone.

OCÉAN D'HISTOIRES

5 MOIS EN ANTARCTIQUE