Un marine américain enlevé au Mexique

“Nous avons reçu une requête du FBI et nous travaillons à localiser le militaire américain Armando Torres III”, a indiqué un fonctionnaire du bureau du procureur général de Tamaulipas (nord-est), un Etat frontalier des Etats-Unis.

Torres, un réserviste des Marines, a traversé la frontière pour rendre visite à son père, le jour de sa disparition, a précisé cette source.

Selon la presse mexicaine, la famille a informé le consulat américain de Matamoros des disparitions.

Tamaulipas est un des Etats ayant un des plus haut taux de violence au Mexique. Deux des plus puissantes organisations criminelles mexicaines, les Zetas et le cartel du Golfe, s’y livrent une lutte féroce pour le contrôle des routes de trafic de drogue vers les États-Unis. Les deux groupes se livrent aussi à des extorsion et à des enlèvements.

Quelque 70.000 personnes ont été tuées au Mexique durant le mandat de l’ex-président Felipe Calderon (2006-2012), de violences liées aux affrontements entre cartels et à l’offensive militaire contre les narcotrafiquants. Depuis l’arrivée du président Enrique Peña Nieto, on a relevé plus de 6.000 nouvelles victimes en six mois, selon les chiffres officiels.