Valrhona s’allie à Fly-Box pour livrer ses chocolats sur des plateformes survolant l’eau

Zurich, 11 jan 2024 (AFP) – Le chocolatier français Valrhona s’allie à la start-up suisse Fly-Box pour un projet visant à faire livrer ses chocolats par voie fluviale, plutôt que par camion, grâce à des plateformes survolant l’eau, ont annoncé jeudi les deux entreprises.

Le chocolatier, qui fournit des chefs et pâtissiers tels que Pierre Hermé ou Cyril Lignac, explore ainsi une nouvelle piste pour trouver des “modes de transport plus écologiques permettant de réduire ses émissions de gaz à effet de serre”, indiquent les deux entreprises dans un communiqué commun.

Le chocolatier, qui s’est fixé pour objectif de réduire de moitié ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030, espère pouvoir transporter ses produits “depuis la chocolaterie jusqu’au centre des villes en utilisant les réseaux fluviaux sans bruit, sans vagues et sans émissions”, selon le communiqué.

Créée en 2023, Fly-Box vise à mettre au point des solutions responsables pour transporter des marchandises sur l’eau grâce à des plateformes qui se déplacent au-dessus de l’eau grâce à des ailerons immergés. L’entreprise a été fondée par Alain Thébault, ancien skipper d’Eric Tabarly.

Avec son projet de plateformes de livraison, il continue d’exploiter le principe du bateau hydroptère “volant” créé par Eric Tabarly, malgré l’échec commercial subi avec un projet similaire de navette fluviale volante, baptisé SeaBubble.

Le SeaBubble, testé sur la Seine et sur le lac Léman, propulsé à l’électricité, avançait grâce à des ailerons immergés (foils) le maintenant à 50 centimètres au-dessus de la surface de l’eau et réduisant ainsi les frottements et le besoin en énergie. Mais ce projet présenté comme révolutionnaire n’a jamais abouti.

“Paris n’était pas la bonne ville pour se lancer”, a jugé M. Thébault lors d’un entretien avec l’AFP, invoquant une trop grande complexité “administrative” pour mettre en oeuvre ce projet.

En échec, la société SeaBubbles a été reprise par un fonds d’investissement lyonnais et l’ancien navigateur, devenu inventeur, est parti s’installer en Suisse où il a fondé l’an passé Fly-Box.

“Valrhona devient notre premier client” et ce partenariat est “une étape clé” pour la start-up, relève M. Thébault, cité dans le communiqué.

Dans un premier temps, le chocolatier installé sur les bords du Rhône, à Tain-l’Hermitage, dans la Drôme, entend tester avec Fly-Box des plateformes électriques permettant de transporter des charges inférieures à une tonne.

Le premier prototype doit être présenté en mai à l’occasion du salon de l’innovation VivaTech à Paris. L’entrepreneur estime pouvoir les associer à des vélos-cargos électriques pour livrer les commandes aux pâtissiers et chocolatiers sur les derniers kilomètres en ville.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE