Rapport parlementaire relatif aux activités privées de protection des navires (Sénat – 13 mai 2014)

La piraterie est aussi ancienne que la navigation. Cependant, face à l’intensification des actes de piraterie, notamment au large de la Somalie et dans le Golfe de Guinée, l’interdiction posée par le droit français d’embarquer des gardes privés armés menace la sécurité de nos marins et fait peser un risque de compétitivité sur le pavillon français.