Titan LNG remporte l’appel d’offres pour la livraison en bioGNL, à Marseille, du Ro-Pax GNL en construction A Galeotta de CORSICA linea.

De gauche à droite, Pierre Antoine Villanova (DG CORSICA linea) et Niels den Nijs (DG Titan LNG) lors de la signature du MoU à Marseille. Photo DR

Ce partenariat Titan LNG – CORSICA Linea marque l’expansion significative des opérations de Titan LNG en Méditerranée, ce qui permettra d’améliorer la disponibilité du GNL, du bioGNL et, à plus long terme, du GNL dérivé d’hydrogène dans cette région. Titan LNG débutera son activité par des opérations de soutage de camion à navire (Truck to Ship) jusqu’à l’entrée en flotte d’un navire de ravitaillement en GNL, le Krios, d’une capacité de 4 500 m3 qui permettra un soutage de navire à navire (Ship to Ship) et pourra couvrir la région méditerranéenne au sens large avec du GNL et du bioLNG comme carburant marin.

Le nouveau navire GNL de CORSICA linea, A Galeotta, actuellement en construction au chantier naval Visentini en Italie, fait de l’entreprise un précurseur en matière de décarbonation sur la desserte maritime de la Corse, et confirme l’engagement de la compagnie pour un shipping responsable et durable, sous pavillon français. A Galeotta devrait commencer ses essais en mer en mai 2022.

La construction d’A Galeotta au GNL lui procure de réels avantages en terme de polyvalence et d’évolutivité. Le navire pourra en effet être alimenté par du GNL à faible impact carbone, tel que le  bioLNG et du GNL dérivé de l’hydrogène, sans qu’aucune modification de l’infrastructure ne soit requise. Ceux-ci peuvent même être mélangés avec du GNL conventionnel pour réduire davantage les émissions. Les émissions de gaz à effet de serre seront immédiatement réduites en utilisant du GNL et du bioGNL facilement disponibles, tandis qu’une voie vers un soutage en GNL dérivé de l’hydrogène à zéro carbone est ouverte.

Une collaboration accrue et des partenariats solides sont essentiels pour que l’industrie maritime réussisse à se décarboner. L’étroite coopération entre le Port de Marseille, CORSICA linea et Titan LNG, ainsi que l’expansion des activités de Titan LNG en Méditerranée, soulignent la confiance dans le GNL et ses dérivés en tant que carburants marins durables de premier plan.

L’arrivée de ce nouvel acteur confirme le rôle central que joue désormais le Port de Marseille dans le soutage en GNL des navires de tous types, en faisant une place centrale en Méditerranée. Il vient aussi confirmer l’attachement de CORSICA linea dans des partenariats stratégiques avec des ETI membres de l’Union Européenne, dans la continuité de son engagement avec le chantier naval italien Visentini dans la construction de ce navire.

Pour Pierre Antoine Villanova, Directeur Général de CORSICA linea : « L’accès aux infrastructures et au soutage de GNL et bioGNL nous permet de franchir une étape significative vers la décarbonation de notre flotte. Notre volonté stratégique d’agir dès maintenant sur les émissions de gaz à effet de serre a guidé l’ensemble de nos décisions dans ce virage vers le GNL. Nous sommes fiers d’être les pionniers dans cette première phase de décarbonation de la desserte maritime de la Corse. Ce sujet est, à nos yeux, l’enjeu majeur de la desserte maritime de la Corse des 20 prochaines années»

Pour Niels den Nijs, Directeur Général de Titan LNG  : « L’extension de nos opérations à la région méditerranéenne améliorera la disponibilité du GNL et du bioLNG. L’expansion des infrastructures contribuera à consolider le GNL en tant que carburant marin durable de premier plan dans toute la région. En conséquence, nous espérons voir davantage d’armateurs investir dans le GNL et le bioLNG. Je suis ravi de pouvoir annoncer ce partenariat et je suis impatient de poursuivre l’expansion du GNL dans la région méditerranéenne et au-delà. »

Source Titan LNG / CORSICA Linea