Les Engagés pour l’Océan 2023 : la Fondation de la Mer récompense trois personnalités pour leur engagement en faveur de la protection de l’océan

La Fondation de la Mer a récompensé mardi 7 novembre des entrepreneurs et des scientifiques qui mettent en œuvre des actions innovantes ayant un impact positif sur l’océan, ou des innovations directement inspirées de l’océan. Pour cette première édition, le palmarès met à l’honneur trois personnalités inspirantes et engagées pour l’océan, choisies par un jury d’experts, réunissant François Gabart, Erik Orsenna ou encore Brune Poirson.

Dans la catégorie « Chercheur », Françoise Gaill, biologiste et océanographe française, est récompensée pour la création de l’IPOS, le « GIEC des océans », une plateforme intergouvernementale d’experts sur la gestion durable de l’océan. Dans la catégorie « Entrepreneur », Samuel et Charlotte Dupont, fondateurs de Bioceanor, sont distingués pour le développement d’une bouée connectée permettant une analyse prédictive de la qualité de l’eau en temps réel. Enfin, Didier Tabary, fondateur du groupe de cosmétiques Kresk, reçoit le prix dans la catégorie « Leadership » pour son engagement à la réduction de l’impact sur l’océan des produits cosmétiques et au développement de l’innovation maritime avec la course au large.

Dans le cadre du lancement d’un programme ambitieux dédié à l’innovation maritime, la Fondation de la Mer, en partenariat avec la Banque Transatlantique, mécène fondateur du programme, a créé le Prix de l’Engagé pour l’Océan Banque Transatlantique – Fondation de la Mer, qui mettra à l’honneur chaque année, les personnes qui portent les meilleures innovations en lien avec l’océan. Trois catégories sont récompensées : la catégorie « Entrepreneur », dédiée aux dirigeants de start-up et entreprise à forte croissance, la catégorie « Leadership » dédiée aux dirigeants de grandes entreprises et la catégorie « Chercheur » dédiée aux scientifiques.

« Innover c’est imaginer un meilleur futur. Et quelle autre source d’inspiration que l’océan et son extraordinaire biodiversité ? Surtout sachant que l’océan recouvre 70% de la planète et que sa bonne santé est la condition même de notre futur. Connaissant cette interaction, la Fondation de la Mer a voulu récompenser les hommes et femmes engagés pour l’océan à travers un prix », explique Sabine Roux de Bézieux, présidente de la Fondation de la Mer.

« La Banque Transatlantique, qui porte dans son nom même et dans son histoire un fort attachement au domaine maritime, a souhaité renforcer son action sociétale en devenant partenaire de la Fondation de la Mer. Avec Le Prix de l’Engagé pour l’Océan, nous sommes avec la Fondation de la Mer, heureux de mettre en lumière l’engagement d’entrepreneurs et scientifiques qui innovent au service des enjeux marins », ajoute Bruno Julien-Laferrière, président du directoire de la Banque Transatlantique.

Le jury du Prix de l’Engagé pour l’Océan Banque Transatlantique – Fondation de la Mer, chargé de désigner les lauréats, est composé de douze personnalités de premier plan, experts, scientifiques et dirigeants d’entreprises :

Maya Noël, directrice générale de France Digitale

Bertrand Rambaud, président de France Invest

François Gabart, navigateur et entrepreneur

Jean-Baptiste Rudelle, co-fondateur de CRITEO

Véronique Morali, présidente de Fimalac développement et de Webedia

Brune Poirson, directrice développement durable ACCOR Group et ancienne ministre

Antoine Petit, président du CNRS

Carine Tramier, présidente du CORIMER

Erik Orsenna, écrivain et académicien

Nathalie Mercier-Perrin, directrice des partenariats Naval Group

Olivier Poivre d’Arvor, ambassadeur pour les pôles et les enjeux maritimes

Eric Banel, directeur général de la DGAMPA (Direction Générale des Affaires Maritimes, de la Pêche et de l’Aquaculture)

Pour cette première édition, la remise des Prix de l’Engagé pour l’Océan Banque Transatlantique – Fondation de la Mer, a eu lieu lors de la Soirée des Engagés pour l’Océan, organisée à l’Aquarium de Paris et animée par le journaliste Pierre de Vilno.

« La Fondation de la Mer a l’honneur de remettre ce Prix à trois personnalités si inspirantes qui ouvrent la voie du futur de la protection de l’océan. Nous remercions chaleureusement les membres du jury, ainsi que nos partenaires, pour cette soirée exceptionnelle et leur engagement au service de l’intérêt général », confie Sabine Roux de Bézieux, Présidente de la Fondation de la Mer.

Palmarès de la première édition 2023 du Prix de l’Engagé pour l’Océan Banque Transatlantique – Fondation de la Mer :

Françoise Gaill, lauréate du Prix de l’Engagé pour l’Océan Banque Transatlantique – Fondation de la Mer, catégorie Scientifique

Biologiste et océanographe française, Françoise Gaill est spécialiste des écosystèmes marins profonds et de l’adaptation aux milieux extrêmes. Elle a participé aux premières expéditions océanographiques françaises en Atlantique Nord et à de nombreuses missions d’exploration des écosystèmes dans le Pacifique.

Spécialiste de la faune benthique (organismes aquatiques vivant au fond des océans, mers, etc.) et particulièrement des invertébrés marins, elle est directrice de recherche émérite au CNRS et a présidé de nombreuses initiatives scientifiques et ONG.

Elle est à l’origine de la création de l’IPOS, le nouveau panel international pour la durabilité de l’océan. Plateforme intergouvernementale d’experts visant à favoriser la circulation de connaissance entre la science, la société et la politique, l’IPOS a pour but de fédérer les acteurs engagés dans la protection de l’océan et ainsi d’être vecteur de transformation et d’action pour un océan durable.

Didier Tabary, lauréat du Prix de l’Engagé pour l’Océan Banque Transatlantique, catégorie Leadership

Didier Tabary, est un entrepreneur visionnaire, discret et engagé. Il est l’unique actionnaire du groupe Kresk (qui signifie grandir, croître en breton), qui détient les marques de cosmétiques SVR, Lazartigue, Fillmed et Le Couvent ; mais aussi des actifs immobiliers, et un pôle de Private Equity.

Breton d’origine, il a passé une grande partie de son enfance au bord de l’océan. Passionné par la mer et par la voile, il a vu la pollution progresser et ses conséquences sur la biodiversité. Cette sensibilité, qui ne l’a jamais quitté, l’a décidé à lancer son fonds de dotation pour la protection des océans, il y a 2 ans maintenant.

Les engagements de Didier Tabary en faveur de l’océan sont pluriels. Ils se sont d’abord traduits dans l’offre de produits « Clean Beauty » du groupe Kresk notamment à travers les marques SVR et Lazartigue, qui adoptent des formulations et des packaging innovants.

Ils se sont ensuite matérialisés par la décision de lancer KRESK 4 OCEANS, fonds de dotation dont François Gabart est l’ambassadeur. A bord de son trimaran Ultim, avec Tom Laperche, ils sensibilisent les jeunes et le grand public à prendre soin des océans via la « Course bleue » ou lors des courses au large. Comprendre la pollution marine, trouver des solutions pour la combattre et relever le défi planétaire pour un océan propre : voilà l’ambition de KRESK 4 OCEANS.

Ses trois axes d’interventions sont :

Agir à terre : pour lutter contre la pollution marine et développer une économie bleue innovante, sobre, circulaire et durable des plastiques.

Comprendre en mer : pour contribuer à une meilleure connaissance de la pollution plastique et des contaminants sur la biodiversité marine.

Sensibiliser : les générations futures et le grand public à la préservation de notre bien commun qu’est l’océan.

Samuel et Charlotte Dupont ont eu l’idée de créer Bioceanor après une rencontre avec un ostréiculteur. Surpris par le manque d’informations dont disposait l’éleveur d’huîtres sur la qualité de l’eau, ils ont eu l’idée de développer un système pratique, facile d’utilisation et contrôlable à distance pour suivre la qualité de l’eau en temps réel.

Grâce à la combinaison des connaissances biologiques et de l’intelligence artificielle, Samuel et Charlotte Dupont ont ainsi développé le logiciel AquaREAL, qui est capable de fournir des données en temps réel (24h/24 et 7j/7) et des prévisions jusqu’à 48 heures sur la qualité de l’eau, des données qui sont fondamentales pour l’aquaculture.

Bioceanor contribue ainsi à une gestion plus efficace et durable du secteur aquacole, un enjeu crucial pour le futur de l’alimentation mondiale.

Source : Fondation de la Mer.

Crédits photo : Unsplash.

Marine & Oceans
Marine & Oceans
La revue trimestrielle MARINE & OCÉANS est éditée par la "Société Nouvelle des Éditions Marine et Océans". Elle a pour objectif de sensibiliser le grand public aux principaux enjeux géopolitiques, économiques et environnementaux des mers et des océans. Informer et expliquer sont les maîtres mots des contenus proposés destinés à favoriser la compréhension d’un milieu fragile.   Même si plus de 90% des échanges se font par voies maritimes, les mers et les océans ne sont pas dédiés qu'aux échanges. Les ressources qu'ils recèlent sont à l'origine de nouvelles ambitions et, peut-être demain, de nouvelles confrontations.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.