Actionnariat de la SNCM : “la remontée” chez Veolia n’interviendra pas au 30 juin (syndicat)

“Le transfert à Veolia Environnement n’interviendra pas comme prévu le 30 juin prochain.” et “l’avis du Comité d’Entreprise sera donc sollicité lors d’une prochaine réunion”, écrit Jean-Marc Janaillac dans un courrier reçu mardi par les organisations syndicales et cité par le délégué syndical de la CFE CGC Maurice Perrin.

Détenue à 66% par Veolia Transdev , une coentreprise partagée à égalité entre Veolia Environnement et la Caisse des dépôts (CDC), la SNCM devait, au 30 juin, passer sous le contrôle du seul Veolia, qui récupérerait ainsi ces 66%.

Ce transfert de la SNCM est une condition sine qua non pour pouvoir basculer le reste de Veolia Transdev à la CDC.

La SNCM, dont le reste du capital est détenu par l’Etat (25%) et les actionnaires salariés (9%), se trouverait ainsi seule filiale transport d’un groupe Veolia tourné vers l’eau, l’énergie et les déchets.

Les syndicats voulaient que cette modification soit repoussée afin de pouvoir participer de manière plus sereine à l’appel d’offres concernant la délégation de service public (DSP) de la desserte de la Corse. La décision de la Collectivité territoriale de Corse (CTC), qui devait intervenir début juin, a été repoussée à septembre en raison d’offres insatisfaisantes.

L’avis du CE sur cette remontée sera sollicité “dès lors que nous disposerons d’une meilleure visibilité sur l’attribution de la future DSP”, écrit M. Janaillac.

Dans un courrier cité également par M. Perrin, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier confirme pour sa part que l’Etat “engagera tous les recours en suspension et en annulation nécessaires” de la condamnation à Bruxelles de la SNCM.

Attaquée à Bruxelles par la compagnie italienne Corsica Ferries, la SNCM a été condamnée début juin à rembourser d’ici fin août à rembourser 220 millions d’aides publiques reçues entre 2007 et 2013.

Les syndicats doivent être reçus mercredi après-midi au ministère des Transports à ce sujet. Selon la CFE CGC, le préavis de grève reconductible pour le 27 juin, deux jours avant le début du Tour de France en Corse, était maintenu mardi soir.

tlg/DS/pid

VEOLIA ENVIRONNEMENT