Bruxelles veut réduire de 17% les quotas d’anchois dans le golfe de Gascogne

Si cette proposition est adoptée par le Conseil, les pêcheurs français verront leurs autorisations de capture réduites à 1.710 tonnes, contre 2.070 la saison précédente.

Sur le “total admissible de captures (TAC)”, la pêche espagnole verrait ses prises réduites à 15.390 tonnes contre 18.630 la saison 2012-2013.

En dépit de la prévisible levée des boucliers des intéressés, la Commission anticipe l’adoption de ces règles sans grande modification, la fixation des quotas découlant de règles strictes visant à préserver les stocks dans la zone.

La pêche à l’anchois avait été interdite en 2005 dans le golfe de Gascogne de peur d’une disparition de l’espèce, et si elle a été rouverte en 2010, sous la pression de la France et de l’Espagne, elle est encadrée par un plan pluri-annuel de l’UE.

Ce cadre prévoit notamment qu’au-dessus d’un stock de 33.000 tonnes, 30% du stock total pourra être pêché au cours de la saison suivante qui débute officiellement le 1er juillet. Chaque année, la décision s’appuie sur l’avis d’un comité scientifique.

Le stock pour cette saison (1er juillet 2014 – 30 juin 2014) a été estimé à “environ 56.055 tonnes”, un niveau garantissant selon les experts la survie de l’espèce mais toutefois en baisse par rapport aux saisons précédentes.