Enquête ouverte à Paris après la mort d’un militaire lors d’un entraînement à Tahiti

Paris, 8 déc 2023 (AFP) – La section des affaires militaires a ouvert une enquête pour homicide involontaire après la mort le 9 novembre d’un militaire “au cours d’une marche d’aguerrissement” à Tahiti, a indiqué vendredi le parquet de Paris, confirmant une information du Monde.

Le quartier-maître de 1e classe Clément Elard, fusilier marin de 26 ans, est mort le 9 novembre lors d’une mission au sein du groupement aéronautique militaire de Faa’a des Forces armées en Polynésie française (FAPF), avait annoncé dans un communiqué le ministère des Armées.

Il faisait partie d’un “groupe de neuf marins du détachement de la Force maritime des fusiliers marins et commandos (Forfusco) effectuant une marche d’aguerrissement planifiée et encadrée, (qui) a été surpris par la montée des eaux”, selon le ministère.

“Lors du franchissement d’un gué, Clément Elard a été emporté par le courant”, a-t-on relaté.

Selon Le Monde, les premières auditions et éléments collectés ont mis au jour des dysfonctionnements entourant cette randonnée: absence de prise en compte d’une vigilance orange de Météo-France, mauvaise connaissance du terrain par les encadrants qui n’étaient pas équipés d’un téléphone satellitaire et gestion chaotique du groupe lorsqu’il s’est mis à pleuvoir.

Une enquête préliminaire a été ouverte le 17 novembre pour “homicide involontaire et violation de consignes” et a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie de Papeete, a précisé le parquet.

Cette “enquête a précisément pour objectif de vérifier comment les choses se sont déroulées”, a-t-on ajouté.

“Les conditions de cet accident ne sont pas controversées. Comme c’est systématiquement le cas, une enquête a été ouverte pour déterminer aussi précisément que possible les circonstances de cet accident”, a réagi auprès de l’AFP le Sirpa Marine.

Clément Elard, qui s’était engagé en 2018 au sein de la Marine nationale, “a d’abord servi au bataillon de fusiliers marins Amyot d’Inville à Brest avant de rejoindre en 2021 la compagnie de fusiliers marins Bernier à Lanvéoc, son affectation actuelle”, selon le communiqué du ministère des Armées.

Il a été décoré de la médaille de bronze de la défense nationale en 2020 et de la médaille de la protection militaire du territoire l’année suivante.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE