Environ 300 migrants attendent dans l’Arctique russe de passer en Finlande, selon Moscou

Moscou, 22 nov 2023 (AFP) – Environ 300 personnes sont rassemblées dans l’Arctique russe à un poste-frontière avec la Finlande dans l’espoir de le franchir, a affirmé mercredi un responsable russe après qu’Helsinki a fermé des points de passages plus au sud, accusant Moscou d’orchestrer une crise migratoire.

“Environ 300 ressortissants de plus de dix Etats étrangers attendent non pas depuis des heures, mais depuis des jours de pouvoir passer la frontière”, a indiqué sur Telegram le Andreï Tchibis, gouverneur de la région russe de Mourmansk, .

“Des citoyens étrangers ne peuvent franchir la frontière à cause de la partie finlandaise. Ce pays de l’Otan crée artificiellement un embouteillage”, a-t-il dénoncé.

Le gouverneur précise que ces personnes sont au point de passage de Salla, dans la partie nord de la frontière entre les deux pays, où les points de passage n’ont pas été fermés par la Finlande.

L’AFP n’était pas en mesure de confirmer les propos du gouverneur, qui a diffusé sur son compte Telegram des photos et une vidéo illustrant, selon lui, la situation.

Pour M. Tchibis, il s’agit déjà d’une “crise humanitaire” et les autorités russes apportent “un soutien complet” aux migrants. “Nous avons installé des points de chauffage où ces gens peuvent se réchauffer, manger et juste boire un thé chaud”.

La Finlande, qui a rejoint l’Otan en avril en réaction à l’assaut russe contre l’Ukraine, a accusé la Russie de laisser des migrants sans papiers franchir leur frontière commune.

Le pays, qui partage une frontière de 1.340 km avec la Russie, affirme constater depuis fin août un afflux de migrants sans visa originaires du Proche-Orient et d’Afrique, en particulier d’Irak, de Somalie et du Yémen.

Samedi, Helsinki a fermé jusqu’au 18 février 2024 quatre points de passage frontaliers du sud-est de la Finlande avec la Russie, quatre autres restant ouverts dans le nord du pays.

La Commission européenne a apporté son soutien à la décision d’Helsinki, en dénonçant une “instrumentalisation honteuse” des migrants par Moscou, des accusations rejetées lundi par le Kremlin.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE