Findus veut transformer 100% de ses poissons à Boulogne-sur-Mer d’ici 2015

Le groupe veut rapatrier 4.000 tonnes de production en 2013, jusqu’à présent transformées en Europe de l’Est, en Norvège ou encore en Chine, pour atteindre un peu plus de 20.000 tonnes sur le site de Boulogne-sur-Mer, a indiqué Matthieu Lambeaux lors d’une conférence de presse.

Findus, qui fabrique des produits surgelés notamment à base de poisson, utilise d’ailleurs cet argument d’un point de vue marketing et le mentionne sur une partie de ses emballages.

L’investissement de 10 millions d’euros dans l’usine, annoncé en juin 2012, a été réalisé à 70%, a poursuivi le DG.

Côté emploi, le groupe avait annoncé des créations d’embauche sur trois ans. Il entend désormais “stabiliser les effectifs”, a fait valoir M. Lambeaux.

Le groupe Findus, qui avait perdu la confiance de son actionnaire majoritaire Lion Capital et faisait l’objet de rumeurs de vente, a modifié son tour de table, la banque JP Morgan et Highbridge détenant désormais la majorité. La restructuration s’est achevée en septembre 2012, a précisé M. Lambeaux.

Par ce biais, “Findus a réduit son endettement”, a-t-il ajouté.

JP MORGAN CHASE & CO

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE