Hollande au chantier naval de Cherbourg pour lancer un appel à projets d’hydroliennes

M. Hollande est arrivé au chantier naval peu avant 09H15 (07H15 GMT), accompagné du président du Mozambique Armando Guebuza. Il doit notamment assister avec lui à la première découpe de la tôle liée au contrat de vente de 30 bateaux d’une valeur de 200 millions d’euros, annoncé le 5 septembre par le propriétaire des CMN, l’homme d’affaires libanais Iskandar Safa.

Les Constructions mécaniques de Normandie emploient près de 350 personnes à Cherbourg.

M. Hollande doit ensuite lancer un appel à projets pour des parcs pilotes d’hydroliennes, qu’il avait annoncé lors de la conférence environnementale le 20 septembre.

Cet appel à manifestation d’intérêt sera publié au Journal officiel dans les jours qui suivront sa visite à Cherbourg, a annoncé son entourage.

Il concernera des projets de construction et d’exploitation de parcs pilotes d’hydroliennes, grosses turbines sous-marines qui exploitent l’énergie des courants pour produire de l’électricité. Ces parcs devraient être situés dans deux lieux : le raz Blanchard (au large du Cotentin) et le passage du Fromveur, au large du Finistère.

Chaque parc devrait être subventionné à hauteur de 30 millions d’euros, soit un budget total de 120 millions.

Le président de la République est accompagné de quatre ministres – Arnaud Montebourg (Redressement productif), Philippe Martin (Ecologie), Frédéric Cuvillier (Transports et Mer) et Bernard Cazeneuve (Budget), par ailleurs élu de Cherbourg, et d’industriels.