Japon: navires chinois dans les eaux d’îles disputées (presse)

Les navires sont entrés vers 20H15 locales (11H15 GMT) dans les eaux de l’île de Uotsurijima, une des cinq îles de l’archipel des Senkoku administrées par le Japon mais revendiquées par la Chine sous le nom de Diaoyu. Les garde-côtes sont restés environ deux heures avant de repartir.

Cette nouvelle incursion chinoise intervient alors que le Premier ministre japonais Shinzo Abe a appelé vendredi le président chinois Xi Jinping à améliorer les relations bilatérales, lors d’une rencontre en marge du G20 de Saint-Pétersbourg (Russie).

Ces relations se sont fortement dégradées après que le Japon a nationalisé il y a un an trois des cinq îles des Senkaku. Depuis, la Chine dépêche régulièrement des navires gouvernementaux, et ponctuellement des avions, dans les parages de ces îles où croisent aussi des bateaux des garde-côtes nippons.

L’archipel des Senkaku est inhabité, mais il occupe un point stratégique en mer de Chine orientale et les fonds marins qui l’environnent pourraient renfermer des hydrocarbures.