Redressement du Concordia prévu dans la deuxième quinzaine de septembre (protection civile)

La décision a été prise à l’issue d’une réunion qui s’est tenue vendredi à Rome, entre le commissaire délégué aux situations d’urgence, Franco Gabrielli, la Protection civile, la société Costa Croisières, propriétaire du bateau, le consortium américano-italien chargé de son redressement, et des représentants de l’Observatoire de l’environnement.

“Le feu vert définitif” aux opérations de rotation du paquebot reste cependant “conditionné à la réception” de tous les certificats, autorisations et tests réalisés en amont du “parbuckling”.

“Tout ceci devrait nous parvenir au cours de la semaine prochaine; à partir de là, une fois les conditions météorologiques et maritimes réunies, l’opération de redressement débutera”, affirme la Protection civile dans un communiqué, sans donner de date précise. Selon les médias italiens, l’opération prévue pour durer 10 à 12 heures (jusqu’à 20H00 en comptant les derniers préparatifs) devrait démarrer autour du 16 septembre.

Une fois le bateau redressé, il s’agira ensuite de le remorquer vers un port, qui n’a pas encore été déterminé, puis de le démanteler, ce qui devrait prendre une année entière, selon les journaux italiens.

Une réunion d’information à l’intention de la population du Giglio est prévue la semaine prochaine, selon le communiqué. Le maire de la commune, Sergio Ortelli, a fait savoir à plusieurs reprises que ses concitoyens n’en pouvaient plus de la présence de l’énorme masse du Concordia devant le petit port de l’île, à quelques mètres du rivage.

Une situation qui, après un été 2012 catastrophique (-30% de fréquentation des vacanciers), a encore découragé les touristes, déjà à la peine en raison de la récession qui frappe l’Italie.

Après le naufrage du navire de Costa Croisières (groupe Carnival) qui avait fait 32 morts le 13 janvier 2012 parmi les plus de 4.000 passagers et membres d’équipage, l’enlèvement de l’épave avait été initialement programmé pour septembre 2012 puis pour mai 2013 puis de nouveau retardé.

Le Giglio fait partie du Parc national de l’archipel toscan, considéré comme la plus grande réserve marine d’Europe. Les eaux profondes entourant l’île regorgent de poissons, comme des thons, tandis que les récifs submergés abritent des murènes, des langoustes, des moules géantes et des crabes.

lrb/fka/az

CARNIVAL CORPORATION