La compagnie TOWT entend exploiter huit voiliers-cargos d’ici à 2027

Concarneau (France), 19 mars 2024 (AFP) – La compagnie TOWT, qui a présenté mardi son premier voilier-cargo construit à Concarneau (Finistère), prévoit d’exploiter huit voiliers du même type d’ici à 2027 afin de décarboner le transport maritime de marchandises.

« Un modèle à huit navires est fondamental dans notre stratégie de développement commercial. On a l’intention, durant ce printemps, de valider ce passage à une route à huit navires », a déclaré Guillaume Le Grand, président de TransOceanic Wind Transport (TOWT), en marge d’une visite du premier voilier-cargo « Anemos » en cours d’achèvement aux chantiers Piriou de Concarneau.

Présenté comme le premier voilier-cargo au monde, cette goélette de 81 m de long pour 3.000 m2 de voilure pourra transporter jusqu’à 1.200 palettes de marchandises, en réduisant les émissions de CO2 de plus de 90% par rapport à une propulsion au fioul.

« La propulsion principale vélique est le seul véritable levier de la décarbonation du transport maritime au-delà des écrans de fumée verts », tels que l’hydrogène, le gaz naturel liquéfié (GNL) ou l’ammoniac, a souligné M. Le Grand au cours d’une conférence de presse.

Après des essais au printemps, la première traversée transatlantique devrait avoir lieu à l’été 2024. L' »Anemos » chargera du cognac, du vin, du champagne et des cosmétiques à destination des États-Unis avant d’embarquer du café en Colombie pour l’acheminer vers la France.

« Le surcoût du transport à la voile représente 20 centimes sur un paquet de café de 250 grammes », a précisé Alexandre Bellangé, PDG de l’importateur de café Belco, qui veut proposer un « café durable et le plus décarboné possible » à ses clients.

Un autre voilier-cargo, l' »Artémis », en cours de construction au Vietnam, devrait également être livré à l’été 2024 par les chantiers Piriou.

« Ce navire a été créé pour être répliqué, il n’existe pas tout seul », a expliqué M. Le Grand.

« Début février, on a levé cinq millions d’euros en 17 jours auprès d’une communauté de plus de 3.000 investisseurs citoyens » pour les six prochains navires, a-t-il ajouté. « Le financement est en cours de finalisation ».

« On est en train de créer une proposition commerciale qui peut se répliquer possiblement avec plusieurs centaines de navires », a assuré M. Le Grand.

Dans son programme de navigation, TOWT prévoit 9 traversées entre Le Havre et New York en 2024 et 55 en 2027. En plus des marchandises, les voiliers-cargos pourront transporter une douzaine de passagers pour 15 jours de traversée.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE