La nouvelle ministre des Outre-mer réserve à Mayotte son premier déplacement

Paris, 9 fév 2024 (AFP) – La nouvelle ministre des Outre-mer Marie Guévenoux, nommée jeudi en remplacement de Philippe Vigier, a indiqué vendredi qu’elle effectuera son premier déplacement “dans les prochains jours” à Mayotte, bloquée par un mouvement social d’envergure.

“Je crois que la priorité aujourd’hui, c’est Mayotte”, a-t-elle affirmé aux journalistes en marge de la cérémonie de passation de pouvoir avec le ministre sortant, ajoutant qu’elle s’y rendra “dans les prochains jours”.

Mayotte -département français dans l’Océan indien-, déjà touchée par une crise de l’eau aiguë, est paralysée depuis le 22 janvier par des barrages routiers installés par des “collectifs citoyens” protestant contre l’insécurité et l’immigration incontrôlée.

Ils demandent notamment l’expulsion de réfugiés originaires d’Afrique des Grands Lacs, installés dans un camp de fortune, à proximité du stade de Cavani, à Mamoudzou.

Le mouvement a en outre élargi ses revendications et demande la fin de “mesures législatives d’exception” qui selon les manifestants consacrent l’inégalité de Mayotte avec le reste de la France, ciblant notamment le “séjour territorialisé” qui empêche les détenteurs d’un titre de séjour à Mayotte de partir en métropole.

“Je mesure le poids de l’attente, les espoirs parfois de toutes celles et ceux qui habitent dans ces territoires: la vie chère, la sécurité, l’environnement, l’immigration, l’économie, l’accès aux soins, l’accès à une eau saine”, a déclaré Marie Guévenoux lors de sa prise de fonction, assurant placer “toute (son) énergie au service de ces territoires ultramarins”.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE