La tempête Pilar arrose l’Amérique centrale mais ne devrait pas toucher terre

Puerto La Libertad (Salvador), 31 oct 2023 (AFP) – La tempête Pilar formée sur l’océan Pacifique provoque de fortes pluies sur les côtes d’Amérique centrale qu’elle ne devrait toutefois pas atteindre, ont indiqué les services météorologiques, en annonçant la formation d’une autre dépression côté Caraïbes.

Avec des vents de 85 km/h, Pilar se trouvait dans la matinée à environ 245 km des côtes du Salvador et se déplaçait lentement vers le nord-est à une vitesse de 6 km/h, a indiqué le Centre national des ouragans (NHC) basé aux Etats-Unis.

« La tempête se dirige toujours vers nous mais un front froid l’empêche d’atteindre notre territoire », a déclaré le ministre salvadorien de l’environnement, Fernando Lopez.

« Selon les prévisions, Pilar pourrait se rapprocher des côtes du Salvador ou du Nicaragua entre la fin de la journée et le début de la journée de mercredi, mais le coeur du système devrait rester au large » et « la tempête devrait commencer à s’éloigner des terres en direction de l’ouest-sud-ouest d’ici jeudi », a annoncé le NHC dans son dernier bulletin.

Depuis dimanche, Pilar a provoqué des pluies « d’intensité variable » dans la majeure partie du Salvador, qui est en « état d’urgence », les autorités mettant en garde contre « les risques » de glissements de terrain et les crues rapides des rivières.

A Puerto de la Libertad, à 35 km au sud de San Salvador, les pêcheurs n’ont pas sorti leurs embarcations tandis que les services d’urgence ont été déployés, a constaté l’AFP.

Avec une population de 6,6 millions d’habitants, le Salvador est vulnérable aux glissements de terrain, aux coulées de boue et aux inondations sur 87% de ses 20.742 kilomètres carrés, selon l’ONU.

Au Guatemala, Nicaragua et au Honduras, les services de protection civile ont fait part de niveaux élevés de précipitations ayant entraîné des inondations.

Le NHC a par ailleurs averti de la formation d’une dépression du côté de la mer des Caraïbes, au large de Porto Rico, qui devrait se déplacer vers l’ouest et s’approcher de l’Amérique centrale. « La probabilité de formation d’un ouragan dans les 48 heures est faible (30%) » mais « élevée » sur sept jours (70%), indique le NHC.

Voir les autres articles de la catégorie

N° 282 en lecture gratuite

Marine & Océans vous offre exceptionnellement le numéro 282 consacré à la mission Jeanne d’Arc 2024 :
  • Une immersion dans la phase opérationnelle de la formation des officiers-élèves de l’École navale,
  • La découverte des principales escales du PHA Tonnerre et de la frégate Guépratte aux Amériques… et de leurs enjeux.
Accédez gratuitement à la version augmentée du numéro 282 réalisé en partenariat avec le Centre d’études stratégiques de la Marine et lÉcole navale

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.