L’armée française en exercice tire deux missiles Aster

Paris, 23 avr 2024 (AFP) – Le porte-avions français Charles-de-Gaulle et un des navires l’accompagnant ont tiré « avec succès » deux missiles antiaériens Aster lors d’un entraînement dans des conditions proches d’une opération militaire, a annoncé mardi le ministère des Armées.

La frégate Chevalier Paul a neutralisé une menace aérienne à grande distance à l’aide d’un missile antiaérien Aster 30. Le porte-avions lui-même a tiré un missile Aster 15.

Ces missiles ont été utilisés récemment à de nombreuses reprises en mer Rouge contre des attaques de drones de la part des rebelles yéménites Houthis.

Ces tirs « ont été conduits dans un environnement reproduisant une situation aéronavale proche de celle pouvant être rencontrée en opérations », a précisé le ministère dans un communiqué.

Ils ont visé des cibles simulant des drones de reconnaissance et des missiles antinavires.

« Ce type de tir entraîne les équipages à faire face à des situations de haute intensité, susceptibles d’être rencontrées par les bâtiments de combat de la Marine nationale », a ajouté la même source.

Les missiles Aster équipent les Frégates multi-missions (Fremm) et les frégates de défense aérienne (FDA) tout comme le porte-avions Charles de Gaulle, parti lundi en mission de six semaines en Méditerranée.

Depuis le début de la guerre en octobre 2023 entre Israël et le Hamas palestinien dans la bande de Gaza, les houthis ont mené des dizaines d’attaques en mer Rouge et dans le golfe d’Aden contre des navires marchands, perturbant le commerce maritime mondial dans cette zone stratégique.

L’Union européenne a lancé mi-février la mission « Aspides » (« bouclier » en grec ancien) pour protéger la navigation commerciale.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.