Le Groenland suspend son accord de pêche avec la Russie

Copenhague, 20 déc 2022 (AFP) – Le Groenland, territoire autonome danois qui n’appartient pas à l’Union européenne, a discrètement suspendu pour 2023, son accord de pêche avec la Russie, a indiqué le ministère de la Pêche.

Le ministère n’évoque pas la guerre en Ukraine pour justifier la suspension mais en octobre, le chef du gouvernement local, Mute Egede, avait annoncé que le Groenland “suivra(it) les sanctions de l’UE contre la Russie et les entreprises russes”, ont rapporté les médias locaux.

“Les autorités russes ont été informées qu’en raison du déclin des stocks sur plusieurs espèces, il n’y a pas de possibilité d’échanger des quotas pour 2023”, a écrit le ministère dans un e-mail à l’AFP.

Depuis 1992, cet accord, renouvelable annuellement, permet principalement aux Groenlandais de pêcher le cabillaud russe dans la mer de Barents, tandis que les pêcheurs russes ont accès au flétan dans les eaux groenlandaises. Il pourrait être réactivé en 2024.

Fin novembre, l’autre territoire autonome danois, les îles Féroé, avait lui décidé de prolonger son accord de pêche avec la Russie malgré les protestations de Copenhague.

La Russie est l’un des principaux partenaires commerciaux des Féroé depuis le conflit qui avait opposé le territoire et l’Islande à l’UE sur les quotas de maquereau et de hareng entre 2010 et 2014.

L’embargo européen sur les poissons féringiens avait alors poussé l’archipel à explorer d’autres marchés.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE