Libération des équipages de deux pétroliers grecs saisis par l’Iran

Athènes, 11 sept 2022 (AFP) – Les équipages de deux pétroliers grecs saisis en mai par l’Iran dans les eaux du Golfe vont être libérés, a annoncé dimanche la chaîne publique grecque Ert.

Les Gardiens de la Révolution iraniens, l’armée idéologique de la République islamique, s’étaient emparés en mai de ces deux pétroliers grecs dans les eaux du Golfe, en représailles à une annonce des autorités grecques selon laquelle elles allaient transférer aux Etats-Unis le pétrole iranien transporté par le pétrolier russe Pegas, qu’elles avaient saisi.

Ce pétrolier Pegas avait été retenu à la demande des Etats-Unis, qui imposent des sanctions à l’Iran touchant notamment ses exportations de pétrole.

Les 49 membres des équipages du Delta Poseidon et du Prudent Warrior, parmi lesquels dix marins grecs et un chypriote, étaient retenus en otage en mer dans le Golfe persique depuis presque 100 jours.

La libération des marins doit commencer lundi. L’équipage du Prudent Warrior doit être libéré en premier, suivi par celui du Delta Poseidon.

Dans un communiqué diffusé dimanche, l’Union panhellénique des marins de la Marine marchande a indiqué qu’au cours d’une visite récente d’une délégation grecque en Iran, la partie iranienne avait accepté que les deux équipages soient remplacés.

Téhéran a donné son feu vert à la libération des équipages après que les 100.000 tonnes de pétrole saisies par les autorités grecques à la demande de Washington eurent été restituées fin août au pétrolier Lana, nouveau nom du pétrolier Pegas.

str-kan/mr/thm

PEGAS NONWOVENS