Libye: le raid américain “approprié et légal”, Tripoli pas informé (Kerry)

Les Etats-Unis font “tout ce qui est en leur pouvoir et qui est approprié et légal” afin de mettre fin à la menace terroriste, a déclaré M. Kerry en marge du sommet de l’Asie-Pacifique en Indonésie.

Tripoli n’a pas été informée, en conformité avec l’habitude de Washington de “ne pas rentrer dans les détails” de ce genre d’opérations avec des gouvernements étrangers, a-t-il précisé lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue russe Sergueï Lavrov.

Les Etats-Unis ont mené deux raids samedi, l’un en Somalie, l’autre à Tripoli qui a mené à la capture d’un chef présumé d’Al-Qaïda et poussé la Libye à demander des “explications” à Washington.

Libye a qualifié la capture d’Abou Anas al-Libi d'”enlèvement”.

Abou Anas, qui figurait sur la liste des personnes les plus recherchées par le FBI a été transporté à bord d’un navire de guerre de l’US Navy se trouvant dans la région, où il est actuellement interrogé.

A l’inverse, la Somalie, où un autre raid américain a visé les islamistes shebab, a affirmé qu’elle coopérait “avec des partenaires internationaux dans la lutte contre le terrorisme”.

Anou Anas al-Libi, de son vrai nom Nazih Abdul Hamed al-Raghie, a été membre du Groupe islamique de combat libyen (Gicl) avant de rejoindre Al-Qaïda. Il était recherché par les Etats-Unis pour son rôle dans les attentats meurtriers de 1998 contre les ambassades américaines en Tanzanie et au Kenya qui avaient fait plus de 200 morts.