Mayotte: fin de l’alerte aux métaux lourds, la consommation d’eau réautorisée

Mamoudzou, 7 déc 2023 (AFP) – La préfecture de Mayotte a annoncé jeudi la levée de l’interdiction de consommation d’eau du robinet annoncée la veille, de nouvelles analyses n’ayant pas trouvé de niveaux anormaux de métaux lourds.

“Quatorze nouveaux prélèvements ont été réalisés en urgence dans les eaux des deux retenues collinaires et en plusieurs points du réseau. Les résultats rendus par le laboratoire national dans la soirée du 6 décembre sont tous conformes”, a indiqué la préfecture dans un communiqué.

“L’alerte de précaution est levée: l’eau distribuée à Mayotte est potable et conforme aux exigences requises pour la consommation humaine”, ajoute le communiqué.

Jeudi, la préfecture et l’Agence régionale de santé (ARS) de Mayotte avaient annoncé que des traces de plomb “au-delà des seuils d’alerte” avaient été détectées dans des canalisations, interdisant la consommation de l’eau.

Les autorités précisent toutefois être “susceptibles d’émettre de nouvelles alertes et de restreindre si nécessaire les usages de l’eau distribuée”, l’ARS disant suivre “avec attention la présence de métaux lourds en plus du contrôle bactériologique et des paramètres physico-chimiques de l’eau”.

Malgré les pluies récentes, le niveau des ressources reste très faible, les deux retenues collinaires de Combani et Dzoumogné étant respectivement remplies à 4,6% et 6,2%.

Jeudi matin, plusieurs établissements scolaires de Mayotte n’ont pas ouvert en raison de l’interdiction de la consommation d’eau du robinet.

“Nous avons été amenés à interrompre les activités d’enseignement dans un certain nombre d’écoles et d’établissements dont le volume de stock d’eau potable à distribuer aux élèves n’était pas suffisant”, a indiqué le recteur Jacques Mikulovic dans un courrier adressé aux personnels de l’Education nationale.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE