Mer Rouge: Sunak a donné son accord pour des frappes contre les Houthis (médias)

Londres, 11 jan 2024 (AFP) – Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a donné son accord pour des frappes militaires contre les rebelles Houthis au Yémen, selon des médias britanniques, qui évoquent jeudi soir, une action “imminente”.

Rishi Sunak “a autorisé des frappes aériennes britanniques contre les positions militaires des Houthis au Yémen”, écrit le Times. “Le Royaume-Uni devrait se joindre aux États-Unis et à d’autres alliés pour mener cette mission de manière imminente”, ajoute le quotidien.

Selon la télévision ITV News, “une frappe militaire coordonnée entre le Royaume-Uni et les États-Unis contre les rebelles houthis aurait été autorisée par Rishi Sunak et devrait avoir lieu ce soir”.

Plus tôt dans la soirée, le Premier ministre conservateur a réuni son cabinet.

Selon la BBC, il s’agissait d’informer de “possibles frappes britanniques et américaines contre les Houthis”.

Contacté par l’AFP, Downing Street n’a ni confirmé ni démenti la tenue de cette réunion.

Des députés ont d’ores et déjà demandé à ce que le Parlement soit rappelé pour voter sur une éventuelle action militaire.

“Si le Royaume-Uni envisage une action militaire, il est vital qu’il y ait un vote au Parlement”, a écrit sur X (ex-Twitter) l’élue Layla Moran du parti Liberal Democrate.

“Il est impératif de rappeler Westminster”, a également écrit Humza Yousaf, le Premier ministre écossais.

Depuis le début de la guerre le 7 octobre entre Israël et le Hamas, les rebelles Houthis, qui sont proches de l’Iran et contrôlent une grande partie du Yémen, multiplient les attaques en mer Rouge afin d’y entraver le trafic maritime international, affirmant agir en solidarité avec les Palestiniens de Gaza.

Les Etats-Unis ont déployé des navires de guerre et mis en place en décembre une coalition internationale pour protéger le trafic maritime dans la zone, où transite 12% du commerce mondial.

Mardi soir, les forces britannique et américaine ont abattu 18 drones et trois missiles tirés par les Houthis en mer Rouge, dans ce que le gouvernement britannique a qualifié d'”attaque la plus importante” des rebelles yéménites à ce jour.

“Trop c’est trop. Nous devons être clairs avec les Houthis sur le fait que cela doit cesser et c’est le message simple que je leur adresse aujourd’hui: préparez-vous”, a menacé le ministre de la Défense britannique mercredi Grant Shapps. “Il n’y a aucun doute que l’Iran est derrière ce qui se passe en mer Rouge”, a-t-il ajouté.

Rishi Sunak s’est entretenu jeudi après-midi avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi. Le chef du gouvernement britannique a indiqué que “le Royaume-Uni continuerait à prendre des mesures pour défendre la liberté de navigation et protéger les vies en mer”, selon un porte-parole de Downing Street.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a exigé mercredi l’arrêt “immédiat” des attaques des Houthis contre des navires en mer Rouge, appelant tous les Etats à respecter l’embargo sur les armes visant les rebelles yéménites.

Voir les autres articles de la catégorie

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE