Netanyahu s’engage à évoquer l’espion Pollard lors de la visite d’Obama

“Ce sujet sera évoqué lors de la visite du président Obama”, a-t-il déclaré lors d’une rencontre avec l’épouse de M. Pollard et le dirigeant de son comité de soutien, Effi Lahav.

“Il est temps que Pollard soit enfin libre”, a ajouté le Premier ministre, selon un communiqué de son bureau.

Plus de 90.000 personnes ont signé une pétition demandant à Barack Obama de libérer Jonathan Pollard, condamné à la prison à vie en 1987.

Ancien analyste de la marine américaine, Jonathan Pollard a été condamné à la prison à perpétuité pour avoir fourni à Israël des milliers de documents classés “secret défense” entre mai 1984 et son arrestation en novembre 1985.

Il avait été refoulé de l’ambassade d’Israël à Washington juste avant son arrestation, mais en 1995, il a obtenu la nationalité israélienne, et en 1998, il a été officiellement reconnu par l’Etat hébreu comme un agent israélien. Depuis, les nombreux efforts d’Israël pour obtenir sa libération se sont heurtés à une fin de non-recevoir.

Son comité de soutien fait valoir que la sévérité de la peine et le refus américain de le relâcher sont particulièrement durs, étant donné qu’il a livré des informations à un pays “ami”.

Selon un rapport établi en 1987 par la CIA, l’agence de renseignement extérieur américaine, déclassifié en décembre 2012, les informations livrées par Pollard portaient sur les pays arabo-musulmans et l’Union soviétique, et ont notamment permis l’assassinat par Israël en 1988 à Tunis du numéro deux de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) Abou Jihad.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE