Nicaragua: recours du patronat contre la concession d’un futur canal interocéanique

Le Congrès du Nicaragua a approuvé jeudi cette loi qui accorde à HK Nicaragua Canal Development Investment Co. (HKDN) –une entreprise récemment fondée par un avocat de Hong Kong– la concession pour une durée d’un siècle. Le coût des travaux est estimé à 40 milliards de dollars.

L’accord soulève une forte opposition de la part de certains secteurs politiques, économiques, écologistes ainsi que dans les rangs de communautés indigènes, qui estiment que le président Daniel Ortega (gauche) “hypothèque le Nicaragua” en faveur d’une “obscure” entreprise créée par Wang Jing, “un entrepreneur chinois que personne ne connaît”.

Le patronat conteste en autres les procédures d’expropriation prévues par la loi, basées sur la valeur cadastrale et non la valeur du marché des terres traversées par le futur canal.

Ce canal, pour lequel aucun tracé n’a été décidé, se situerait à moins de 600 kilomètres au nord du canal de Panama, par lequel transite 5% du commerce mondial, et qui fait actuellement l’objet de pharaoniques travaux d’élargissement.