Pêche du hareng: Bruxelles envisage des sanctions contre les Iles Féroé

“La Commission européenne a notifié aux autorités de pêche des Iles Féroé son intention d’adopter des mesures destinées à soutenir la viabilité des pêcheries de hareng qu’elle partage avec les Iles Féroé”, a-t-elle annoncé vendredi dans un communiqué.

Il s’agit d’une “étape préliminaire qui donne aux autorités des Iles Féroé la possibilité d’être entendues avant l’adoption des mesures”, a précisé la Commission.

Les sanctions pourraient inclure des restrictions aux importations de harengs pêchés par les Iles Féroé, ainsi que des restrictions d’accès aux ports de l’Union européenne pour les navires de cette province danoise qui ne fait pas partie du bloc communautaire.

La Commission rappelle que les Iles Féroé ont annoncé qu’elles fixeraient en 2013 un quota de 145% supérieur à celui de l’année précédente.

Elles ne comptent pas non plus participer aux consultations sur la gestion du stock de hareng atlantico-scandinave, qu’elles exploitent avec l’UE, la Norvège, la Russie et l’Islande conformément à des mesures de gestion établies normalement de commun accord.

“La décision des Iles Féroé compromet gravement la viabilité du stock, et diminue, dans une large mesure, ses perspectives de reconstitution”, a déploré la Commission, alors que “les autres parties à cette pêche avaient accepté une réduction de 26% de leurs quotas”.

La Commission européenne est habilitée à adopter des mesures contre les pays qui ne coopèrent pas avec l’UE dans le cadre de la gestion des stocks d’intérêt commun et adoptent des mesures de gestion menaçant les stocks halieutiques en danger.