Plus de poissons à partir de samedi si on ne pêchait que dans les eaux européennes

Chaque année depuis 2011, la New economics foundation (Nef) et Ocean2012, une alliance d’ONG, calculent, pour chaque pays, le jour à partir duquel il devient dépendant des importations et de la pêche hors des eaux européennes pour sa consommation de poissons.

Ce “jour de dépendance”, purement symbolique, est fixé en faisant le rapport entre la production d’un pays (captures des bateaux de ce pays dans les eaux européennes et aquaculture) et la consommation en poissons de ce même pays.

La France dépendrait ainsi de poissons pêchés hors des eaux européennes pour assurer 62% de sa consommation annuelle de poissons. Traduit en termes de jours pour 2013, la France a “virtuellement” consommé les poissons capturés en Europe par les bateaux français dès ce vendredi et commence à dépendre de pêche plus lointaines à partir de samedi, selon les associations.

Ce jour était tombé le 21 mai en 2012, le 13 juin en 2011 et en septembre en 1990: signe que la “dépendance” de la France s’accroît année après année, à la fois en raison d’une augmentation de la consommation de poissons et d’un appauvrissement progressif des stocks de poissons, selon le rapport.

A l’échelle de l’Europe des 27, ce jour de dépendance tombe cette année le 8 juillet, ce qui veut dire que quasiment un poisson sur deux consommé en Europe est pêché hors des eaux communautaires.