Risque d’amiante “écarté” sur le site de DCNS à Cherbourg

Après cette découverte, la société a d’abord réalisé des opérations de protection par confinement et enlèvement des câbles incriminés. L’accès des zones contenant les câbles avait été interdit, tandis que des salariés exerçaient leur droit de retrait.

Puis DCNS a diligenté des analyses.

Sur les 7 résultats des analyses atmosphériques réalisées par l’Apave, un bureau de contrôle spécialisé dans la gestion des risques, “une seule a mis en évidence la présence d’amiante à hauteur de 1,5 fibre par litre d’air, alors que le code de la santé publique définit à 5 fibres par litre d’air le seuil au-dessous duquel on ne décèle pas d’atteinte à la santé”, pointe DCNS.

La CFDT a confirmé cette information dans un communiqué distinct.

“Compte-tenu des résultats d’analyse rassurants (…) DCNS a décidé de lever aujourd’hui (jeudi) de lever les restrcitions mises en place sur son site de Cherbourg. Le travail a donc repris normalement dans les ateliers ce matin”, précise DCNS.

La direction du site, en relation avec le CHSCT, a décidé de nettoyer la zone atelier du magasin de stockage des câbles, et de remplacer l’ensemble des aspirateurs industriels qui auraient pu être en contacts avec les câbles et de faire remplacer dans les plus brefs délais les filtres d’aspiration d’air des réseaux provisoires.